INFO.lesbarques.fr

[SPIP] Plug in save auto

lundi 19 mars 2007 par Georges Charpenay

Le plugin saveauto permet de r ?aliser automatiquement une sauvegarde de la base de donn ?es de SPIP selon une fr ?quence et des param ?tres configurables.

Un des soucis récurrent du webmestre d’un site sous SPIP c’est d’avoir la certitude qu’en cas de « crash » de son site (serveur planté, mauvaise manip...) il puisse récupérer l’ensemble des données de la base MySQL afin de pouvoir rétablir son site « à l’identique ».

Cela implique d’avoir une sauvegarde de cette base de données qui inclut tous les éléments saisis par les utilisateurs (articles, brèves, sites référencés, auteurs...) au fur et à mesure que ceux-ci enrichissent le contenu du site.

Alors si votre site est actif, à moins que vous ne soyez un forcené de la sauvegarde manuelle en utilisant l’outil intégré dans l’administration de SPIP, il y a fortes chances que votre dernière sauvegarde ne soit pas à jour...

Ce plugin, reprise d’une « vieille » contrib de Silicium (publiée à l’époque sur le site japanim.net), permet d’automatiser le processus de sauvegarde de votre base de données afin que vous n’ayez jamais à annoncer à vos rédacteurs que « ...le serveur à planté, il va falloir refaire la saisie de vos n derniers articles... ». 1. Ce plugin permet :

* de réaliser une sauvegarde complète de la base de données du SPIP selon une fréquence déterminée. Cette sauvegarde est au format .sql (ou gzippé si votre serveur le permet). Elle est totalement compatible avec le format des fichiers sql utilisés par votre phpmyadmin. * de paramétrer les tables à sauvegarder (ou au contraire à ne pas sauvegarder) : la sauvegarde étant réalisée au niveau de la base, par défaut elle comprend l’ensemble des tables (pas seulement celles de SPIP) mais vous pouvez configurer précisément les tables que vous désirez inclure dedans. * de stocker ces sauvegardes dans un répertoire de votre choix * d’envoyer les fichier de sauvegarde par mail à une adresse de votre choix * de configurer la « durée de vie » des fichiers de sauvegarde stockés

2. Installation du plugin saveauto :

Ce plugin existe en 2 version : saveauto_1_9_1 pour spip 1.9.1 et saveauto_1_9_2 pour spip 1.9.2.

En fonction de votre spip récupérez le zip correspondant sur http://zone.spip.org/files/spip-zone/, ou en annexe ci-joint. Décompactez le et placez le dossier « saveauto_1_9_x » obtenu dans votre répertoire /plugins (à créer à la racine de votre spip si nécessaire), rendez vous sur l’interface de gestion des plugins (menu Configuration > Gestion des plugins), cochez le plugin « saveauto » et validez.

Icone d’accès à l’interface de gestion du plugin saveautoVous devriez voir apparaître une icone supplémentaire dans le menu « Configuration » (administrateurs uniquement).

Ce plugin ne modifie pas les tables de la base données de SPIP, il n’en crée pas de nouvelles : pour sa désinstallation complète, il suffira d’effacer le répertoire /plugins/saveauto.

[ v. 1_9_1 ] Lorsque la configuration du plugin est modifiée (via l’interface d’administration) le fichier /plugins/saveauto/inc/saveauto_conf.php qui stocke le paramétrage des sauvegarde est réécrit : selon la configuration du serveur qui vous héberge, il sera peut être nécessaire de modifier ses droits afin que cette réécriture soit possible (en cas de problème vous en serez averti lors de la validation d’une nouvelle config par l’interface d’administration).

[ v. 1_9_2] L’enregistrement de la configuration et l’interface de gestion de celle-ci est basé sur le plugin config (cfg). Ce plugin doit être installé et activé pour que saveauto_1_9_2 fonctionne. Ce plugin permet la sérialisation des données de configuration et leur enregistrement dans la table spip_meta (de cette façon il n’est plus nécessaire de gérer un répertoire à accès en écriture pour le serveur comme le fait la version saveauto_1_9_1).

Pour l’instant pas d’incompatibilités repérées avec d’autres plugins (pas de surcharge des fichiers du core de spip).

(cependant, il m’est arrivé que le plugin 192 ne fonctionnait pas sur la version spip 192d, je m’en suis sorti avec le plugin 191 qui fonctionne correctement).

3. Fonctionnement obtenu lorsque l’on intègre ce plugin :

Interface de configuration et d’administration du plugin saveauto Les sauvegardes ne sont PAS déclenchées par un « programmateur » (spip_cron) mais sont lancées lorsqu’un utilisateur (auteur ou administrateur selon le paramètre « Sauvegarde déclenchée lors de la connexion d’un auteur ») se connecte dans l’espace privé. De cette façon tant qu’il n’y a pas d’accès à l’espace privé (cad que le contenu du SPIP ne change pas) il n’y a pas de création d’éventuels « doublons » des sauvegardes.

En revanche à chaque connexion à l’espace privé, le script est lancé : il vérifie si le temps écoulé depuis la dernière sauvegarde est supérieur à la fréquence déterminée dans la configuration (paramètre « Fréquence de la sauvegarde »), et , si c’est le cas, crée un nouveau fichier de sauvegarde dans le répertoire indiqué par le paramètre « Répertoire de stockage » de l’interface d’admin. Le fichier de sauvegarde est au format sql ou, si votre serveur le permet, il peut être compressé au format gz (paramètre « Compression GZ du fichier de sauvegarde »).

Par défaut ces sauvegardes sont stockées dans le répertoire /ecrire/data de votre SPIP, si vous modifiez ce paramètre vous devez vous assurer que le répertoire utilisé est autorisé en écriture pour le serveur (777 avec votre client FTP en général) et que le chemin (relatif à la racine de votre spip) indiqué se termine bien par un « / » (par ex. : /spip/sauvegardes/). Si vous utilisez un répertoire différent de celui par défaut, gardez à l’esprit que celui-ci devrait être sécurisé : les fichiers de sauvegardes contiennent l’ensemble des données des articles, rubriques, brèves publiés ou non (et là, pas question « d’accès restreint »...) [1]

Si la configuration le précise (paramètre « Sauvegardes envoyées à l’adresse ») et si votre hébergement autorise la fonction mail() de php, le fichier de sauvegarde obtenu sera envoyé à l’adresse mail de votre choix.

En fonction du nombre de jours configuré dans le paramètre « Sauvegardes considérées obsolètes après », le script va effacer les fichiers de sauvegardes dont l’âge est supérieur au nombre de jours configuré.

Les tables à sauvegarder (ou non) sont déterminées par les paramètres « Tables acceptées » et « Données ignorées » : par défaut le plugin sauvegarde toutes les tables (y compris celles qui n’appartiennent pas à SPIP) sauf celles dont le nom comprend « _index », « _temp » ou « _cache » (qui sont utilisées par SPIP pour stocker des données volumineuses mais non-indispensables pour rétablir son intégrité : leur structure seule est sauvegardée). De la même manière, le paramètre « Eléments à sauvegarder » permet de choisir (de façon globale) si vous voulez sauvegarder la structure et/ou les données des tables (option réservée aux administrateurs maitrisant ces concepts : si cela ne vous parle pas, choisissez « oui » pour les 2 choix proposés dans ce paramètre !).

Pour finir avec les options configurables vous pourrez également préciser :

* le nom de la base de données de votre SPIP : ce paramètre ne sert qu’à composer le nom des fichiers de sauvegarde (par défaut de la forme : « nom_base_spip_2006 »). De façon complémentaire le paramètre optionnel « Préfixe pour les sauvegardes » permet de composer des noms de fichiers encore plus complets : ce qui peut donner des noms de la forme « prefixe_nom_base_spip_2006 ». * si vous souhaitez qu’un message s’affiche lorsque la sauvegarde à été effectuée (à éviter si vous choisissez de faire déclencher la sauvegarde lors de la connexion des auteurs...)

4. Restauration des sauvegardes à partir des fichiers générés par le plugin :

[*Attention !!!*] les sauvegardes réalisées ne sont pas au format de celles de SPIP : Inutile d’essayer de les utiliser avec l’outil d’administration de Spip.

Pour toute restauration il faut utiliser l’interface phpmyadmin de votre serveur de base de données : dans l’onglet « SQL » utiliser le bouton « Emplacement du fichier texte » pour sélectionner le fichier de sauvegarde (cocher l’option « gzippé » si nécessaire) puis valider.

Les sauvegardes xxxx.gz ou xxx.sql contiennent un fichier au format SQL avec les commandes permettant d’effacer les tables existantes du SPIP et de les remplacer par les données archivées. Les données plus récentes que celles de la sauvegarde seront donc PERDUES !

5. Ce qu’il reste à faire :

* la sauvegarde des données de la base est une chose, mais de plus en plus les sites sous SPIP ont toute une partie de leur contenu sous forme de fichiers « annexes » (images, pdf, sons, images...) qui sont stockés dans le répertoire /IMG : il serait donc intéressant d’avoir la possibilité de faire une sauvegarde de ceux-ci sous forme d’un fichier compressé qui serait transféré par FTP sur un autre serveur (je n’imagine pas l’envoi par mail vu le volume que cela représente !) * les fichiers de langues pour les utilisateurs ne causant pas le french

Et ?a marche vraiment !


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 623989

Site réalisé avec Spip + Squelette Alternatives

RSSfr

Creative Commons License